Marges, histoires et monde anglophone XVIe-XXIe

Le carnet « Marges, histoire et monde anglophone XVIè-XXIè » constitue la face numérique de la traverse « Ecrire l’histoire depuis les marges-Université de Paris » de l’UMR LARCA 8225 http://www.larca.univ-paris-diderot.fr/themes/ehdm/article/ehdm. Il est en partie l’héritier du carnet hdlm https://hdlm.hypotheses.org/ (associé à un projet ANR IDEX USPC 2013-2016).

Ce nouveau carnet est résolument interdisciplinaire et regroupe civilisationnistes, littéraires et spécialiste de culture visuelle, tous spécialistes du monde anglophone, mais souvent en dialogue avec d’autres espaces linguistiques. Il se décline en trois pôles : « Race, couleur, histoire », « Fictions historiques » et « Voix orientales » et rassemble 13 enseignants-chercheurs de l’UMR.

This research blog (margins, history in the English-speaking world 16th-21st c ) is the digital working space of the research group « Ecrire l’histoire depuis les marges-Université de Paris» in UMR LARCA 8225 http://www.larca.univ-paris-diderot.fr/themes/ehdm/article/ehdm. It is the heir of the hdlm research blog https://hdlm.hypotheses.org/ (which was associated with an ANR IDEX USPC 2013-2016).

The new blog gathers historians, visual studies specialists, and literary scholars in a resolutely interdisciplinary fashion. They study English-speaking countries in relation with other cultural areas and worlds. The three sections « Race, colour, history », « Historical Fiction » and « Oriental Voices » gather 13 Université de Paris researchers

Le pôle « Race, couleur, histoire » s’intéresse à la question de la rencontre entre différents espaces, périphériques et centraux (colonisation et colonisation, empires, globalisation, contacts entre les mondes occidentaux, orientaux, africain) aux XIXè et XXè siècles, et en particulier à la thématique des historiens noirs comme à la notion de « bibliothèque commune ». Il s’organise autour d’un séminaire et d’une série de journées d’étude.

The « Race, colour, history » section focuses on encounters between various spaces, be they peripheral or central (colonisation and post-colonisation, empires, globalisation, contacts between the Western, Asian, and African worlds) in the 19th and 20th centuries. One of its specific ,goals is to think about the ways we can build a « common library ». Its actions include a seminar series and a summer school project for 2022.

Le pôle « Fictions historiques » part du constat que la « fiction historique » sous toutes ses formes connaît aujourd’hui un succès populaire incontestable et constitue un mode d’apprentissage de l’histoire qu’il faut explorer sous un angle critique. Le projet sera mené à travers des journées d’étude consacrées aux enjeux théoriques de la fiction historique, à ses différents formats et leur évolution à travers le temps, à sa contribution aux mythes nationaux et récits des origines, et à son rôle dans la diffusion de nouveaux discours culturels et politiques. Elles seront complétées par d’autres évènements (séminaires, ateliers, présentations) afin que le projet puisse finalement donner lieu à une publication collective.

The Historical fiction research project is based on the observation that the popularity of historical fiction in its many diverse forms is stronger than ever today and represents a major medium of historical learning, which is well worth reflecting upon in a critical manner. The project will be conducted through several conferences on the theoretical and ideological issues specific to historical fiction, on its different formats and their evolution through time, its contribution to national myths and stories of national origins, and its role in the propagation of new cultural and political narratives. Other events such as seminars, workshops and presentations will complete the project to allow the eventual publication of a collective work.

Le pôle « Voix orientales » (XVIème-long XIXème siècles) élabore une réflexion commune sur les marges spatiales et temporelles de l’empire britannique en regard d’un espace aux contours mouvants, « the East ». Explorant des domaines en marge de la grande histoire politique, ce pôle s’intéresse tout particulièrement aux acteurs et aux modalités du transfert culturel depuis et vers le Proche et le Moyen Orient, l’Asie Centrale, l’Inde et l’Extrême Orient, comme par exemple à travers les réseaux de commerce et de sociabilité, les circulations d’idées, de modes, de textes et de biens matériels, le rôle des traducteurs et autres passeurs culturels.

The « Oriental Voices » section (16th-long 19th c) is elaborating a joint reflection bearing on the spatial and temporal margins of the British empire in connection with « the East », a space the borders of which remain unstable. Exploring topics on the margins of the « great » political history, this section more particularly focuses on agents and patterns in cultural transfers from and to the Near and Middle East, Central Asia, India and the Far East, for example through the study of trade and sociability networks, the circulation of ideas, fashions, texts and material goods, the role of translators and other cultural brokers