Le pôle « Race, couleur, histoire » s’intéresse à la question de la rencontre entre différents espaces, périphériques et centraux (colonisation et colonisation, empires, globalisation,  contacts entre les mondes occidentaux, orientaux, africain) aux XIXè et XXè siècles, et en particulier à la thématique des historiens noirs comme à la notion de « bibliothèque commune ». Il s’organise autour d’un séminaire et d’une série de journées d’étude.