“Diasporic Blackness and Modernity” – In conversation with Maboula Soumahoro (Associate Professor, Université de Tours), Deborah Thomas (Professor, University of Pennsylvania) – 13 nov 2020

Maboula Soumahoro is an Associate Professor in American Studies at Université de Tours. Formerly, a visiting Professor at Bard College (Bard Prison Initiative) and a visiting scholar at Columbia University, her work addresses political and religious movements in the Black Diaspora, namely the Nation of Islam and Rastafarianism, in the first half of the 20th century. In this talk, she will discuss her recent book Le Triangle et l’Hexagone: essai sur une identité noire (2020) to give a reflexive account of her trajectory as a working-class scholar of Ivoirian descent, racialized as Black and of her position on racism, anti-racism, identity and belonging
in contemporary France.

Deborah A. Thomas is the R. Jean Brownlee Professor of Anthropology, and the Director of the Center for Experimental Ethnography at the University of Pennsylvania. She is also the former Editor-in-Chief of the prestigious journal American Anthropologist. Her several books, articles and films address race, postcolonialism, globalization and violence in Jamaica. Based on her latest book Political Life in the Wake of the Plantation: Sovereignty, Witnessing, Repair (2019), in this presentation, she will analyze the subjective impact of politics and State violence in 20th and 21st century Jamaica so as to address post-colonialism,
imperialism as well as grassroots and party politics.

 

Marges, histoires et monde anglophone XVII-XXIe

Le carnet « Marges, histoire et monde anglophone XVIè-XXIè » constitue la face numérique de la traverse « Ecrire l’histoire depuis les marges-Paris Diderot » de l’UMR LARCA 8225 http://www.larca.univ-paris-diderot.fr/themes/ehdm/article/ehdm. Il est en partie l’héritier du carnet hdlm https://hdlm.hypotheses.org/ (associé à un projet ANR IDEX USPC 2013-2016) dont il reprend certaines thématiques. Le carnet hdlm sert actuellement essentiellement d’archive du projet IDEX qui portait uniquement sur les Africains-Américains. La traverse EHDLM-Diderot rassemble des chercheurs en littérature, arts visuels, histoire et civilisation, spécialistes de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis comme des autres nations anglophones marquées par le passé colonial britannique. Le concept de marges se déclinera en réflexions sur des thématiques longtemps laissées en marge de l’historiographie et de l’histoire littéraire (race, couleur, esclavages et post-esclavages dans le monde anglophone, du XVIè au XXIè siècle), sur la question de la rencontre entre différents espaces, périphériques ou centraux (empires, globalisation, contacts entre les mondes occidentaux, orientaux, africain) et sur les pratiques alternatives d’écriture et de représentation de l’histoire (romans, séries et films historiques). Il s’agit donc de réunir autour de ces thématiques des spécialistes d’aires et de périodes différentes mais connectées, et de réfléchir, au-delà des cas d’étude, aux apports, divergences et renouvellements conceptuels et méthodologiques possibles, dans le cadre d’un travail délibérément transdisciplinaire. Les rédacteurs et rédactrices du carnet seront les responsables des différentes activités : séminaire interdisciplinaire collectif, pôle « Actualités des questions de race et de couleur dans le monde anglophone/ Historiens noirs des Amériques et de l’Afrique XIXè-XXIè siècles », pôle « Voix orientales (XVIè-long XIXè siècle), pôle « Roman, séries et film historique ». Cette traverse fédèrera 14 enseignants-chercheurs de l’UMR et maintiendra avec Paris 13 (partenaire originel du projet ANR IDEX associé au carnet hdlm) des relations privilégiées (une dizaine de collègues de cet établissement sont intéressées par la perspective de collaborations) ainsi qu’avec plusieurs collègues de Paris 3. Un partenariat extérieur existe, avec l’Université de Sherbrooke (un accord Erasmus + est en cours de signature) : certains collègues sont susceptibles d’utiliser également le carnet de recherche. Le carnet pourra également intéresser plusieurs collègues de l’Université de Douala, avec qui un partenariat est également susceptible d’être négocié. L’objectif de ce carnet est de rendre compte des différentes activités de la traverse : séminaire interdisciplinaire collectif, journées « Actualités des questions de race et de couleur dans le monde anglophone/ Historiens noirs des Amériques et de l’Afrique XIXè-XXIè siècles », pôle « Voix orientales (XVIè-long XIXè siècle), pôle « Roman, séries et film historique ». Au total plus d’une vingtaine de contributeurs réguliers, directs ou indirects au carnet de recherche sont envisagés au gré des projets et programmes de journées d’étude, colloques, comptes rendus de séminaires. Entièrement dédié à cette traverse et ses activités scientifiques, ce carnet se veut aussi une interface et pourra être consulté aussi par les participants extérieurs aux activités (chercheurs et chercheuses inscrites aux journées et colloques etc.).